World Book Day

Demain jeudi 5 mars, c’est le World Book Day. En tout cas en Grande-Bretagne, et aussi au Lycée International de Ferney, où nous sommes toujours ravis de célébrer les livres.

A cette occasion, les élèves et le personnel sont invité.e.s à venir au lycée déguisé.e.s en personnages de livres !

Ceux qui le souhaitent pourront se faire photographier en costume par les élèves du Club Photo en salle 122 entre 12h20 et 13h20.

Diderot à L’Hermitage

Encore une célébration dans le cadre de l’année Diderot, une grande exposition à venir à la Fondation de l’Hermitage (près de Lausanne, Suisse). Intitulée « Le goût de Diderot », elle aura lieu du 7 février au 1er juin 2014 autour de tableaux de Greuze, Chardin, David, Falconet…

Dans le cadre des célébrations du tricentenaire de la naissance de Denis Diderot (1713-1784), la Fondation de l’Hermitage a le plaisir de proposer une exposition consacrée au célèbre philosophe français, et en particulier à sa relation à l’art. Cette présentation d’envergure réunit une sélection exceptionnelle de peintures, sculptures, gravures et dessins, que Diderot a pu admirer au Louvre à l’occasion des Salons – expositions temporaires organisées par l’Académie royale de peinture et de sculpture – et qu’il a commentés dans ses comptes rendus rédigés entre 1759 à 1781. Ces textes, d’une liberté de ton remarquable, marquent l’émergence de la critique d’art telle qu’on la connaît aujourd’hui. Ils témoignent de la culture artistique initiale de Diderot, mais aussi et surtout de l’évolution de son goût, de son regard et de son esthétique, à mesure que le philosophe fréquente les œuvres de son temps. L’exposition met également en lumière l’impact de ses écrits sur le monde de l’art.

Articulée autour de grands ensembles thématiques, l’exposition s’ouvre avec une section consacrée à la culture visuelle de Diderot avant la grande aventure des Salons. Le parcours développe ensuite trois thèmes qui structurent le goût et l’esthétique du philosophe : la question de la vérité en peinture, la poésie de la peinture, et la magie de l’art. A travers la présentation d’œuvres admirées ou décriées par Diderot, la sélection met à l’honneur certains des plus grands artistes du XVIIIe siècle : Chardin, Boucher, Vernet, Falconet, Greuze, Robert, Houdon, David…

Cette manifestation est élaborée en partenariat avec le musée Fabre de Montpellier, qui possède une des plus belles collections de peinture et sculpture de la seconde moitié du XVIIIe siècle, et qui accueille la première étape de l’exposition, du 5 octobre 2013 au 12 janvier 2014. Cette collaboration rappelle l’importance des relations entre les grands esprits de la France et de la Suisse au Siècle des lumières.

Tous les détails sur le site de L’Hermitage.

Le Printemps des Poètes 2014

Le seizième Printemps des Poètes aura lieu du 8 au 23 mars 2014 et aura pour thème « Au coeur des Arts ».
Son directeur artistique, Jean-Pierre Siméon, l’annonce ainsi :

Si la poésie a toujours eu un lien étroit et naturel avec les arts premiers que sont le chant, la danse et le théâtre, elle est aussi souvent l’arrière-pays, le moteur secret ou le point d’appui de la création dans les arts plastiques, la photographie, la composition musicale, le court-métrage cinématographique, la vidéo, voire le cirque… Nous souhaitons mettre en avant, à la faveur du 16e Printemps des Poètes, le dialogue constant et fertile entre les poètes et leurs « alliés substantiels ». Ni au-dessus ni à côté, la poésie est au cœur de toute aventure artistique.

Ce 16e Printemps des Poètes sera aussi l’occasion de saluer Max Jacob, dont on célèbrera le 70e anniversaire de la disparition au camp de Drancy. Poète précurseur du dadaïsme et du surréalisme, Max Jacob était aussi peintre et ami des peintres : Modigliani, Matisse, Braque, Juan Gris… Il était le filleul de Pablo Picasso.

Comme chaque année, le site web du Printemps des Poètes propose quantité de ressources pour nous aider à organiser des événements ou des activités pédagogiques : poèmes inédits, bibliographies, listes de spectacles…

Si vous voulez organiser un événement, vous pouvez vous inscrire ici. Pour les activités scolaires, consultez en particulier cette page. Pour le secondaire sont proposés en particulier :

  • Le concours Dis-moi un poème et la bibliothèque sonore en ligne avec le groupe des Lettres de l’IGEN et le Cercle Gallimard de l’enseignement. Le concours invite les élèves à enregistrer et faire concourir leur interprétation orale d’un poème à partir d’une sélection. Le lycée y avait participé l’an dernier et obtenu deux lauréats !
  • La Babel heureuse : lecture de poésie non francophone, avec les enseignants de langues, latin, grec classique, les parents polyglottes, etc… Voilà qui me semble idéal pour notre Lycée International !
  • Illustration photographique de poèmes à partir de textes classiques ou contemporains. Là encore, je sais que notre lycée compte de nombreux photographes.
  • Impulser une création artistique collective autour de la collaboration Paul Eluard/Man Ray dans Les mains libres, au programme de Terminale L : mise en voix des poèmes, spectacle de danse, réinterprétation des oeuvres.

Tout cela est très stimulant et j’espère que vous serez nombreux à participer même si pour moi ce sera… à distance !

Les Utopies à Plainpalais

Place de la cité végétale / © Luc Schuiten

Place de la cité végétale / © Luc Schuiten

Du 8 au 13 octobre 2013 à Genève, le festival littéraire la Fureur de lire explore l’utopie sous toutes ses facettes : du genre littéraire à l’architecture, en passant par l’histoire, l’art, la musique et les initiatives citoyennes. Organisée tous les deux ans par le Département de la culture et du sport de la Ville de Genève, la Fureur de lire revient dans le quartier de Plainpalais et sa Maison communale, lieu central de la manifestation.
De la soirée d’ouverture en compagnie du célèbre écrivain américain Russell Banks à celle de clôture du festival avec une lecture par Isabelle Huppert de textes de Sade, ce ne sont pas moins de 35 invité-e-s qui sont convié-e-s à cette Fureur utopique.

Il est très difficile de choisir dans un programme très riche que vous pouvez consulter sur le site officiel de la manifestation.

Pour tous :

  • De très alléchantes expositions, « Utopies d’hier et d’aujourd’hui : de Thomas More à Luc Schuiten », « Cités idéales, villes utopiques », « 999 au carré », « Bilal & Druillet »… de quoi aborder l’utopie par tous ses angles, littérature, philosophie, bande dessinée, géographie, architecture, mathématiques…
  • Abderrahmane Bekiekh, enseignant à Cinecursus, propose une analyse cinématographique du film Bienvenue à Gattaca. Cette analyse de l’image et du contenu a pour but de mettre en évidence la dimension dystopique, ou contre-utopique, du premier film d’Andrew Niccol. Vendredi 11 octobre à 12h30 à la Bibliothèque des Minoteries.

J’ai projeté Bienvenue à Gattaca à mes Premières S les deux dernières années, autant dire que je le recommande chaudement.

Pour les littéraires :

  • Nombreux événements autour de Russell Banks qui prononcera une conférence inaugurale le mardi 8 à 18h30.  « Frédéric Landenberg, comédien et réalisateur, propose ensuite (à 22h) en lecture Pourfendeur de nuages, son coup de coeur pour ce chef d’œuvre de la littérature américaine, sa «rencontre» littéraire avec cet auteur et son envie de les partager. »
  • Brunch musical et lecture de textes utopiques le dimanche 13 octobre (11-13h)
  • Conférence sur « Les voyages imaginaires dans la littérature » le mercredi 9 octobre à 12h30, Bibliothèque de la Cité.

Pour les historiens-géographes et BTS Tourisme :

  • Elisée Reclus, géographe devant le monde, les vendredi 11 et samedi 12 octobre à la Maison communale de Plainpalais :

    Dans sa volonté de comprendre le monde de façon renouvelée et de dessiner avec exactitude les contours d’une Terre commune à tous, le géographe et anarchiste Elisée Reclus (1830-1905) va imaginer
    un au-delà à la cartographie. C’est en sa compagnie que chacun-e pourra découvrir et expérimenter les coordonnées de cette utopie. Lecture mise en espace et en images par Jean-Louis Johannides de la Compagnie En déroute et Laurent Valdès, en collaboration avec des géographes de l’Université de Genève, Alexandre Gillet et Federico Ferretti.

  • Balade cyclolittéraire qui ambitionne de  tisser des liens entre utopie, littérature et la cité de Calvin ! De l’île Rousseau à l’immeuble Clarté de Le Corbusier en passant par le Grand-Théâtre, le quartier de Saint-Jean ou encore le Musée d’histoire des sciences, de multiples facettes de l’utopie seront contées, le dimanche 13 octobre de 11 à 13 heures

Pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux :

  • Intrigant :

Dans la cour de la Maison communale de Plainpalais, des affiches géantes et des lettres monumentales racontent des équipées sauvages − et néanmoins urbaines−, fruit de l’imagination d’une mystérieuse Société secrète d’Explorateurs municipaux. Autant d’aventures mises en texte par le collectif danois Parfyme et leurs amis (vous ?). Ces textes imposantvoisinent avec un labyrinthe fait de mobilier urbain, en constante évolution grâce au public (encore vous ?). Difficile de visualiser ce «work in progress» ? C’est normal. C’est une utopie. Participative, bien entendu !

  • Audacieux : Une lecture par Isabelle Huppert de textes de Sade choisis et mis en scène par Raphaël Enthoven ? Seulement à partir de la Terminale, je crains. Dimanche 13 octobre à la Maison communale de Plainpalais.
Enfin, pour ceux d’entre vous qui voudraient compléter leurs connaissances sur l’utopie et ne connaissent pas déjà cette ressource, je recommande la très complète exposition virtuelle de la BNF à ce sujet.

Exposition Amazing Science

Mes anciens élèves savent à quel point les rapports entre science et fiction me passionnent et ne seront pas surpris que je recommande cette exposition !

Au Rolex Learning Center de l’EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, mais je sais que nos élèves la connaissent bien et sont nombreux à s’y destiner.)

du samedi 21 septembre au dimanche 20 octobre 2013

L’exposition Amazing Science est une véritable exploration en territoire inconnu : 26 tableaux qui mélangent l’esthétique des « pulp » magazines du début du XXe siècle avec la recherche scientifique actuelle. A cela se rajoute la création de courtes nouvelles de science-fiction formant un parcours littéraire drôle et original. La science tutoie la fiction, qui le lui rend bien.

Lancée par les organismes de recherche français :

Cette exposition est installée pour la première fois en Suisse au Rolex Learning Center de l’EPFL grâce à la précieuse collaboration de La Maison d’Ailleurs avec les affaires culturelles et artistiques de l’EPFL.

L’ambition d’Amazing Science est de faire résonner la recherche scientifique avec la culture populaire en cassant, par des codes culturels originaux, l’image d’une science parfois peu accessible et en investissant les territoires de l’imaginaire.

Recommandé pour : Premières S, Terminales S, et tous les élèves intéressés par la science-fiction

Et Pendant l’Eté ?

Certains d’entre vous, collègues, élèves ou anciens élèves, restez peut-être dans la région pendant l’été.

Voici quelques activités culturelles qui pourraient vous intéresser :

– le Passeport Big Bang : de nombreuses visites et animations sur les sites du CERN depuis le 2 juin dernier

« Le LHC ne fonctionne plus ; les techniciens du CERN ont besoin de vous pour le faire redémarrer. » Une fois en possession de vos 10 codes, un par étape du Passeport Big Bang, vous pourrez tenter de faire redémarrer le LHC. En serez-vous capables ? Si vous y parvenez, vos efforts seront récompensés…

Tous les détails sur le site du Passeport.

– le Festival de Jazz de Montreux – du 5 au 20 juillet

On ne le présente plus ! Au programme 2013, Leonard Cohen, Prince, Sting, Deep Purple, Kraftwerk et j’en passe. Je suis sûre que vous avez déjà réservé ! Tous les détails sur le site du Montreux Jazz Festival.

– Ciné-Transat – du 11 juillet au 18 août – Parc de la Perle du Lac

Si vous ne connaissez pas, il s’agit de projections cinématographiques gratuites, nocturnes, en plein air et souvent animées, sans compter d’inénarrables soirées à thème (pique-nique romantique, zombie, Indiana Jones, ou Bleu et Etoiles avec Avatar…) ! Tout le programme sur le site de Ciné-Transat.

– les Fêtes de Genève – du 18 juillet au 11 août

Outre le célèbre feu d’artifices du 10 août (grandiose mais bondé), la Fête de la Rade du 3 août, des dizaines de concerts gratuits, des artistes de rues, — et pour les lève-tôt, des Aubes Musicales dès 6 heures du matin ! Programme détaillé sur le site des Fêtes.

– le Week-end des Etoiles – 03 et 04 Août – Fort l’Ecluse

Comme chaque année, ORION, le club d’astronomie du Pays de Gex, prépare le week-end des Etoiles sur le site du Fort l’Ecluse. Cet événement permet de divulguer différentes techniques et connaissances dans le domaine de l’astronomie en particulier.
Au programme de la manifestation qui se déroulera sur deux jours et une nuit, des démonstrations et activités (astronomie, radioamateurs, ateliers, expositions, conférences…) seront présentées par une quarantaine d’intervenants.
De nombreuses animations seront proposées tout au long du week-end, de jour comme de nuit, pour les petits comme pour les grands.

Tous les détails sur le site de Fort l’Ecluse.

– Dans les musées de Genève :

Une exposition sur les Arts de l’Antiquité au musée Barbier-Mueller jusqu’au 6 octobre, « Le lecteur à l’œuvre » à la Fondation Martin Bodmer jusqu’au 25 août, « Noirs d’encre » à la Fondation Baur (le musée des arts d’Extrême-Orient de Genève) jusqu’au 4 août, une exposition sur les Champignons jusqu’au 4 août et la Nuit des Chauve-Souris le 30 août au Muséum d’Histoire Naturelle, …

– Dans le cadre de la Saison Voltaire 2013 :

De nombreux événements au château de Voltaire (Ferney) : une exposition « Diderot et l’Encyclopédie » tout l’été (et même l’automne), une conférence ce lundi 8 juillet à 19h sur Diderot et Sophie Volland (qui devrait rappeler aux Premières leur sujet de bac blanc…), un concert « Musique à la cour au temps de Marie-Antoinette » le 26 juillet, et fin août les Universités d’été de Ferney-Voltaire, colloque rassemblant une trentaine de participants, chercheurs académiques ou écrivains, sur le thème « Dictionnaires et encyclopédies » qui sera clos par un Bal littéraire le 30 août !

Et bien d’autres événements… N’hésitez pas à proposer vos suggestions de sorties en commentaires.

Dis-moi Dix Mots : Edition 2013-2014 (Rhône-Alpes)

10mots2014Toutes les nouvelles sont en ligne sur le site de l’Espace Pandora, le coordinateur délégué de l’opération des « dix mots » en Rhône-Alpes :

Comme chaque année, à l’occasion de l’opération « Dis-moi dix mots », une sélection de dix mots est proposée à tous ceux qui souhaitent fêter la langue française, sa richesse et sa diversité.

Les « dix mots » 2014 ont été choisis autour du thème « Dis-moi dix mots à la folie  » :

AMBIANCER – À TIRE-LARIGOT – CHARIVARI – ENLIVRER (S’) – FARIBOLE – HURLUBERLU – OUF – TIMBRÉ – TOHU-BOHU – ZIGZAG

Ces mots expriment la folie des mots, les mots en folie, mettant en avant l’extraordinaire invention de la langue française au cours des âges.

L’invitation est lancée pour que les rhônalpins de tous âges et horizons s’emparent de ces « dix mots » + trois à travers l’écriture, le chant, les arts plastiques ou encore la vidéo jusqu’en août 2014 !

Pour jouer avec les « dix mots », chez vous où dans vos structures, vous pouvez :

  • participer dès à présent à l’appel à contributions régional pour partager vos créations autour des « dix mots », les publier ou les exposer !

  • organiser un événement, une exposition, une rencontre pendant la Semaine de la langue française et de la francophonie , du 15 au 23 mars 2014

  • mettre en place des ateliers de pratique artistique, tout au long, de l’année avec des structures et artistes de Rhône-Alpes

  • participer à la Journée de rencontre régionale, le 1er octobre 2013 au cinéma Gérard Philipe de Vénissieux (69)

  • commander des outils et documents à diffuser auprès de vos publics : plaquettes, livrets, exposition, etc. autour des « dix mots », auprès de l’Espace Pandora

  • et, bien entendu, inscrire votre action sur le site national « Dis-moi dix mots », rubrique « Inscrire un événement ».

En particulier, voici ce qui est proposé et peut intéresser des élèves comme des professeurs :

Il suffit d’utiliser ou d’illustrer un, plusieurs, ou l’ensemble des « dix mots ». La forme des créations est totalement libre. Elle peut être:

° Littéraire (récit, exercice de style, jeu, etc.)
° Visuelle (graphisme, collage, dessin, photographie, calligraphie etc.)
° Sonore (chanson, lecture enregistrée, etc.)
° Multimédia (vidéo, animation, art numérique, etc.)

L’appel à contributions

Sculptez les « dix mots » ! Envoyez vos créations d’art postal !  Créez un graff collectif ! Chantez les « dix mots » ! Interviewez les habitants de votre quartier ! Lancez un concours vidéo dans votre structure ! Scénariserles « dix mots » !

En un mot, laissez courir votre imagination !

Un jury régional aura le plaisir de sélectionner les textes et images reçus : les contributions feront ensuite l’objet d’une publication dans « En dix mots comme en cent ». Le journal des « dix mots » en Rhône-Alpes.
Une exposition des créations visuelles et multimédia sera visible pendant la Semaine de la langue française et de la francophonie du 16 au 24 mars 2013.

MODE D’EMPLOI

1. Le jeu des « dix mots » est ouvert à tous et toutes. Les contributions peuvent être individuelles ou collectives.

2. Toutes les contributions doivent être envoyées à l’Espace Pandora avant le lundi 3 février 2014.

3. Les contributions sont à envoyer par courriel à : espacepandora@free.fr
– Texte au format : .doc. (2000 signes max. =  une page dactylographiée)
– Image au format : .jpeg, .tif, .pdf
– Son au format : .mp3, .wav, .aif
– Vidéo au format : .mov, .avi, .mp4

Les formats indiqués ci-dessous doivent être impérativement respectés.

4. Pour les contributions plastiques non numériques, merci d’envoyer une photographie de votre création par courriel à espacepandora@free.fr

5. Toutes les contributions doivent être obligatoirement accompagnées des mentions suivantes : Nom, Prénom, Adresse, Âge. Pour les ateliers et les établissements scolaires, bien faire figurer le nom et l’adresse de la structure + le nom de l’animateur + le nom et l’âge du ou des participants.

A savoir :
– Toute contribution adressée est réputée libre de droits pour tout support
– Une même personne ne peut proposer plus de trois contributions

Cette année, un accent particulier est mis sur les « dix mots » dans l’espace public (réel et virtuel) :

1. Créez une œuvre avec les « dix mots »

2. Installez votre création chez vous, dans votre quartier, chez un commerçant etc.

3. Prenez-la en photographie et postez-la sur le mur Facebook « Les dix mots en Rhône-Alpes ». La proposition qui aura le plus de « J’aime » recevra le « prix du public » et sera publiée, en mars 2014, dans « En dix mots comme en cent », Le journal des « dix mots » en Rhône-Alpes.

Les Dix Mots sur Facebook

Et sur Twitter