Concours de Poésie du CERN

Les élèves de 6ème B, de 5ème C et de 3ème G du Collège International ont participé au concours international de poésie organisé par PopScience dans le cadre des célébrations de la Nuit européenne des chercheurs.

Les recueils de poèmes de 24 élèves lauréats seront présentés mercredi 4 février, au Globe de la Science et de l’Innovation (CERN),lors de la cérémonie de remise des prix du concours de poésie, qui aura lieu à 18 heures 30 à l’occasion de la soirée d’inauguration de l’Année Mondiale de la Lumière, Light and Luminosity.

Le lien suivant permet de procéder aux réservations si vous souhaitez assister à cet événement  :
cern.ch/go/light
ou
http://home.web.cern.ch/2015-international-year-light.

Information communiquée par M. Henri Alleaume (merci à lui !)

C’est la rentrée…

… et j’en profite pour rappeler que je cherche des rédacteurs (collègues ou élèves, voire parents) pour m’aider à alimenter ce blog. Contactez-moi si vous êtes intéressés.

Nous nous réjouissons d’entamer une nouvelle année scolaire pleine d’actions culturelles.

Au programme :

– plus de partenariats avec les acteurs culturels du Pays de Gex et de Ferney en particulier, qui se sont présentés lors de notre réunion de pré-rentrée. Une très belle initiative à renouveler chaque année !

– des sorties théâtrales avec les élèves. D’ores et déjà prévues : Faust à la Comédie de Genève pour la Section Allemande (l’oeuvre de Goethe est à leur programme cette année) ; Le Trip Rousseau et Tartuffe à L’Esplanade du Lac de Divonne ; Mangez-le si vous voulez à la Comédie de Ferney ; La Putain Respectueuse de Sartre au théâtre des 50 (délocalisé au Micromégas de Ferney) ; Pantagruel au Forum Meyrin ; Des Murs et des fenêtres au Châtelard de Ferney… et sûrement beaucoup d’autres choses.

– un projet de soirées cinéma au lycée, avec Cultures & Cinémas comme partenaire : je vous en dirai plus très bientôt si le projet se concrétise

– et bien d’autres événements prévus, le Concours d’Eloquence, comme chaque année la célébration du Printemps des Poètes, et celle du Tolkien Reading Day le 25 mars.

N’hésitez pas à me proposer vos idées d’actions culturelles.

Sortez. Créez. Bâtissez. Rêvez. Belle année à tous.

Les programmes 2014-2015 (II. Genève)

Portrait chinois du programme de Carouge

Portrait chinois du programme de Carouge

Après les programmes des théâtres du Pays de Gex, je continue avec ceux de Genève

Depuis le changement de direction, j’aime décidément beaucoup les programmes de La Comédie de Genève.
Si L’Illusion comique sera malheureusement représentée pendant nos vacances scolaires (allez-y sans les profs !), nous pourrons y voir bien d’autres spectacles. Les littératures étrangères y sont à l’honneur, ce qui est parfait pour notre lycée. Deux Dario Fo, un Shakespeare (Le Roi Lear), le Faust de Goethe, l’Hypérion de Hölderlin…
La directrice de la Compagnie FOR (Châtelard), Simone Audemars, y fera jouer son Laboureur de Bohême – Dialogue avec la Mort de Johannes von Tepl et Hervé Loichemol y mettra en scène, en plus de Lear, un spectacle du Marquis de Sade, Français, encore un effort si vous voulez être républicains.
(A l’occasion du bicentenaire de la mort de Sade, de nombreuses manifestations autout de cet iconoclaste des Lumières sont à prévoir)
On pourra aussi y voir Orlando ou l’impatience du toujours intéressant Olivier Py.

pres-saison-petitAu Forum Meyrin  on retrouvera le grand Peter Brook (The Valley of Astonishment). On pourra se demander ce qu’Hamlet a à voir avec les adolescents d’aujourd’hui ou y assister à la version (en musique !) qu’Yves Beaunesne propose de la belle Annonce faite à Marie de Paul Claudel ainsi qu’à l’Ubu Roi de Jarry mis en scène par Declan Donnellan.
Enfin, Pantagruel y sera adapté pour la scène. Idéal pour des Premières L… Nous en reparlerons.

A Carouge, on pourra voir une adaptation de Mon Faust de Paul Valéry, une mise en scène des célèbres Jumeaux Vénitiens de Goldoni, une de L’Avare de Molière, un Dürrenmatt mis en scène par Omar Porras (ça devrait décoiffer !), du Strindberg, du Michael Frayn… et un étrange et fascinant projet autour d’Othello, par Jean Liermier.

Enfin, au Poche, on pourra voir En attendant Godot, mais aussi Gros-Câlin de Gary, du Harold Pinter, une mise en scène de Claudia Stavisky et bien d’autres spectacles.

A suivre !

Le programme de Meyrin

Les programmes 2014-2015 (I. Pays de Gex)

Le Trip Rousseau à l'Esplanade du Lac

Le Trip Rousseau à l’Esplanade du Lac

Ils sont là, ils sont plus alléchants que jamais, ils nous donnent mille idées de sorties avec les élèves (ou sans) (ou sans les profs, entre élèves).

Allez les voir.

A la Comédie de Ferney (compagnie Thalie), il n’est pas encore en ligne, je vous l’annonce donc en exclusivité.
Vous pourrez y voir en septembre Energia, spectacle multimédia d’une ancienne élève de Ferney, Natalia Stepanova, qui mêle dessin,vidéo, danse, steampunk, ethno futurisme, cybergoth… (moi, dès qu’on me dit steampunk, je suis intéressée…)
Y écouter, toujours en septembre, l’extraordinaire Trio Pradal. C’est du flamenco, des textes de poètes de langue espagnole, et une représentation aura lieu le vendredi 26 septembre au lycée qui sera proposée aux élèves d’Espagnol (national ou LV étrangère).

En octobre, Chants d’exil, des textes de Brecht ainsi qu’un spectacle de la Saison Voltaire sur le Dictionnaire philosophique de Voltaire mis en scène par Thomas Freitag, délire et fantaisie garantis, donc.

En novembre, François le jongleur de Dario Fo, un monologue sur François d’Assise révolutionnaire et joyeux, par un comédien jouant une quinzaine de personnages

En janvier, L’apprentie sage femme, un conte initiatique interprété par une comédienne virtuose (de la Comédie Française) qui incarne une vingtaine de personnages.
Et aussi Sacco et Vanzetti, avec Dau et Catella, une pièce engagée qui reprend la célèbre affaire des anarchistes exécutés dans les années 1920.

En février, Le repas des fauves, une pièce terrible et drôle.

Nous sommes en 1942. Sept amis célèbrent l’anniversaire de leur hôtesse quand un officier SS frappe à la porte. Suite à un attentat, en guise de représailles, il exige deux otages. Aux convives de choisir lesquels d’entre eux seront condamnés…

Le 2 avril, Mangez le si vous voulez, d’après une nouvelle de Jean Teulé, Molière 2014, qui reprend l’histoire d’un fait divers de cannibalisme.
Une séance scolaire l’après-midi (moi, j’irai. :))

Et plus encore !

Au Châtelard (Ferney – compagnie FOR)
Là encore, le programme n’est pas encore en ligne mais nous pouvons d’ores et déjà annoncer
En septembre, autour de la Guerre 14-18, une adaptation des premiers chapitres du Voyage au bout de la nuit de Céline.
En octobre, Longtemps je me suis couché de bonne heure, une adaptation du premier chapitre de la Recherche de Proust, « Combray », pour entrer tout naturellement dans cette oeuvre souvent intimidante.
En février-mars, Simone Audemars met en scène Le Laboureur de Bohême, Dialogue avec la Mort, de Johannes von Tepl. Ce spectacle sera présenté en suisse romande en février et tout le mois de mars à La Comédie de Genève.

A l’Esplanade du Lac (Divonne) le programme complet est en ligne ici.
de nombreux spectacles peuvent intéresser nos élèves (ou nous…) tels que Le Trip Rousseau en novembre (j’irai, je vous le dis…) ou Tartuffe en mars.

A suivre avec les programmes du reste de la région (Genève et Annemasse)…

Le Chevalier de la Barre

chevalierDu 6 au 8 février, à 20h30, Le Chevalier de la Barre de Jacques Gabriel, adapté et mis en scène par la Compagnie Issue de Secours, sera représenté à la Comédie de Ferney.

Le 1er juillet 1766 à Abbeville, un jeune homme est atrocement supplicié, puis décapité ; sur son corps, jeté aux flammes, est cloué un exemplaire du Dictionnaire philosophique. Son nom : François-Jean Lefebvre, chevalier de la Barre. Son crime ? Être le coupable tout désigné d’un hypothétique sacrilège commis contre une statue du Christ. Le jeune homme ne lisait-il pas des livres interdits ? N’oubliait-t-il pas de se découvrir au passage des processions religieuses ? N’avait-il pas tout fait pour agacer le lieutenant royal de police, son persécuteur ? Deux cent cinquante ans après Voltaire, la  compagnie Issue de secours  revient sur les enjeux de cette « malheureuse affaire » où prévalent calculs politiques, de castes et d’affects. Avec un sens aigu de la tension dramaturgique, la mise en scène  déjoue les pièges de la reconstitution poussiéreuse et redonne à voir et à entendre ce qui ne fut somme toute qu’une cruelle mascarade, incapable d’empêcher la Révolution en marche…

Informations pratiques : Spectacle tout public à partir de 14 ans – Durée : 1h30
Billets en vente à l’office de tourisme du Pays de Voltaire : 00 33 (0)4 50 28 09 16.
Réservations en ligne sur le site de la Compagnie Thalie.
Tarif : 15 €, abonnement : 12 €, réduit (-18 ans, étudiants, demandeurs d’emploi, carte invalidité) : 7 €.

Recommandé pour : les Secondes (mouvement des Lumières), mais aussi exploitable dans le cadre des programmes d’Histoire ou de Philosophie, et plus largement pour tous ceux qui veulent réfléchir sur les rapports entre pouvoir, pensée et Eglise.

Voir un extrait vidéo.

Un Elève Parle de Kubrick

Loic Mitis, élève de première au Lycée, animera une conférence sur le grand réalisateur Stanley Kubrick intégrant de nombreuses projections d’extraits de films, dans le cadre de l’association Cultures & Cinéma.

Date : demain, mardi 14 janvier, à 20 heures.

Lieu : Centre Nautique de Ferney Voltaire (Salle N°1).

Cette conférence est accessible à tous et son entrée gratuite.

cafecine

Diderot à L’Hermitage

Encore une célébration dans le cadre de l’année Diderot, une grande exposition à venir à la Fondation de l’Hermitage (près de Lausanne, Suisse). Intitulée « Le goût de Diderot », elle aura lieu du 7 février au 1er juin 2014 autour de tableaux de Greuze, Chardin, David, Falconet…

Dans le cadre des célébrations du tricentenaire de la naissance de Denis Diderot (1713-1784), la Fondation de l’Hermitage a le plaisir de proposer une exposition consacrée au célèbre philosophe français, et en particulier à sa relation à l’art. Cette présentation d’envergure réunit une sélection exceptionnelle de peintures, sculptures, gravures et dessins, que Diderot a pu admirer au Louvre à l’occasion des Salons – expositions temporaires organisées par l’Académie royale de peinture et de sculpture – et qu’il a commentés dans ses comptes rendus rédigés entre 1759 à 1781. Ces textes, d’une liberté de ton remarquable, marquent l’émergence de la critique d’art telle qu’on la connaît aujourd’hui. Ils témoignent de la culture artistique initiale de Diderot, mais aussi et surtout de l’évolution de son goût, de son regard et de son esthétique, à mesure que le philosophe fréquente les œuvres de son temps. L’exposition met également en lumière l’impact de ses écrits sur le monde de l’art.

Articulée autour de grands ensembles thématiques, l’exposition s’ouvre avec une section consacrée à la culture visuelle de Diderot avant la grande aventure des Salons. Le parcours développe ensuite trois thèmes qui structurent le goût et l’esthétique du philosophe : la question de la vérité en peinture, la poésie de la peinture, et la magie de l’art. A travers la présentation d’œuvres admirées ou décriées par Diderot, la sélection met à l’honneur certains des plus grands artistes du XVIIIe siècle : Chardin, Boucher, Vernet, Falconet, Greuze, Robert, Houdon, David…

Cette manifestation est élaborée en partenariat avec le musée Fabre de Montpellier, qui possède une des plus belles collections de peinture et sculpture de la seconde moitié du XVIIIe siècle, et qui accueille la première étape de l’exposition, du 5 octobre 2013 au 12 janvier 2014. Cette collaboration rappelle l’importance des relations entre les grands esprits de la France et de la Suisse au Siècle des lumières.

Tous les détails sur le site de L’Hermitage.