Des Signes des Temps / Autour de Giordano Bruno

Pour rester dans cette interdisciplinarité qui m’est chère des rapports entre sciences et littérature, et pour reparler d’un spectacle que je vous recommande chaudement depuis juin dernier : Giordano Bruno, des signes des temps du 3 au 7 décembre au théâtre Châteaurouge (Annemasse), je vous signale une conférence qui s’annonce passionnante pour accompagner ce spectacle, lundi 18 novembre à 18h :

Nous passons nos vies confrontés à la question du temps : l’avenir à peine transformé en présent, se transforme déjà en passé. Car le temps s’écoule immuablement. Sans possibilité de retour. Il est irréversible. On ne peut retourner vers le passé. Nous avons juste la possibilité d’observer les signatures du temps écoulé et, grâce à la science, la possibilité de prévoir certaines évolutions futures.
Paul Felenbok, astronome, nous décrira ce « temps passé » : la naissance de l’Univers, son expansion, la naissance des étoiles, le mouvement des planètes, l’évolution de la Terre, l’évolution des êtres vivants. Mais il nous parlera aussi de ce « temps à venir » : l’évolution stellaire, la trajectoire des astéroïdes, la fonte des glaciers et les prévisions météorologiques.
Faisant écho aux différents développements scientifiques, s’intercalera, au fil du récit, la vision de poètes (Pierre de Ronsard, W. Shakespeare, Charles Baudelaire, Jacques Prévert) à travers la voix de Benoit Di Marco, comédien.
La science ne peut pas tout prévoir, mettons en place « le principe de précaution ».

+ Réserver pour le spectacle (attention, la moitié des représentations sont déjà complètes !)

+ Télécharger le dossier de presse

+ Ecouter l’interview du metteur en scène sur Soundcloud :

Programmes 2013-2014 : Châteaurouge (Annemasse)

Un spectacle que je recommande chaudement aux (futurs) Premières L (objet d’étude : Renaissance et humanisme) et plus largement à tous ceux qui sont intéressés par l’humanisme et/ou l’histoire des sciences : Giordano Bruno, des signes des temps, début décembre.

Spectacle déambulatoire à la découverte de Giordano Bruno, astronome, philosophe et arpenteur de l’infini qui fut contemporain de Galilée. Laurent Vacher propose de suivre l’existence du philosophe italien le plus controversé et fascinant de la Renaissance. Giordano Bruno, spéculatif visionnaire, féru de sciences, inventeur d’un art de la mémoire, était aussi un prêtre rebelle et charnel, un mage et un scrutateur de la matière. Ils sont trois acteurs pour incarner son parcours, sa pensée philosophique et celle de ses détracteurs de l’inquisition ; trois protagonistes qui vous emmènent dans un voyage intérieur, un questionnement intime sur l’appartenance de chacun à un univers infini.

Plaidoyer contre l’ignorance et l’obscurantisme, ce spectacle évoque l’histoire d’une pensée révoltée, qui propulse un homme à la découverte du monde dans une Europe en pleine guerre de religions et en proie aux épidémies de peste noire.

Il peut aussi intéresser mes collègues de philosophie.

Un classique : La seconde surprise de l’amour de Marivaux (nous serons servis en Marivaux cette année !) les 23 et 24 avril 2014.

Domaine anglophone :

  • Une représentation de Macbeth de Shakespeare (le même qu’au Forum Meyrin) le mardi 28 Janvier 2014
  • Un « classique contemporain », Howard Barker, et sa pièce Innocence qui « parle, en apparence, de Marie Antoinette » et derrière cette apparence de « la politique et la société contemporaine », les 11 et 12 février 2014.

Et comme chaque année, une multitude de spectacles de musique, de danse, de théâtre d’objets, proposant souvent une réflexion très contemporaine. J’attire particulièrement votre attention sur Les Jeunes, « une pièce sur l’adolescence présentée comme un concert rock » , les 15-16 octobre 2013 et J’ai 20 ans qu’est ce qui m’attend ?, les 29-30 janvier 2014.

Vous pouvez consulter la programmation complète en ligne.