Saison 2015-2016 : les théâtres du Pays de Gex

Cette année, nous avons eu la chance de recevoir au lycée les représentants des théâtres du Pays de Gex pour qu’ils viennent annoncer leurs programmes 2015-2016.

Je profite de cet article pour les remercier à nouveau : nous savons à quel point il est difficile pour eux de prévoir leur programmation pour toute l’année scolaire.

La saison du Châtelard est en ligne. Elle nous permettra bien sûr d’évoquer les Lumières, au programme de seconde, mais aussi la question de l’homme en Première et une réflexion sur le théâtre et sa représentation (aussi en première). Nous pourrons y voir de nombreuses adaptations : celle d’Eldorado de Laurent Gaudé (auteur contemporain dont un texte était cette année proposé au bac de français, séries ES/S), celle du Cahier d’un retour au pays natal de Césaire, celle (gratuite, par des comédiens en fin de stage) du Supplément au voyage de Bougainville de Diderot, celle du Voyage au bout de la nuit de Céline, déjà proposée à la saison précédente,  celle du Paradoxe sur le comédien de Diderot…

Le programme de la Comédie de Ferney n’est pas encore en ligne, mais nous savons qu’il y aura de grands auteurs : Harold Pinter, Georges Pérec, Patrice Chéreau, d’autres adaptations littéraires: celles du Horla de Maupassant, du Dernier jour d’un condamné de Hugo, de Bourlinguer de Cendrars (avec le grand Jean-Quentin Châtelain), et la reprise très attendue de La Raison par Alphabet, l’incroyable transposition théâtrale du Dictionnaire philosophique de Voltaire.

Le théâtre Les 50 (Saint-Jean de Gonville) proposera en mars 2016 une création des Bonnes de Jean Genet, que nous nous réjouissons de voir, d’autant que des représentations scolaires nous seront proposées à Micromégas (Ferney).

A L’Esplanade du Lac (Divonne), on pourra voir par exemple l’adaptation du Dernier des hommes de Murnau par les merveilleux Cartoun Sardines, le Macbett de Ionesco par le Théâtre Fox Compagnie, Prosper et George (aka Mérimée et Sand) dans le cadre des Journées du romantisme, et l’immense succès qu’a été Hôtel Paradiso de Familie Flöz.

A suivre avec les autres théâtres de la région genevoise…