Le Printemps des Poètes à Micromégas

Tous les ans, le Lycée International célèbre le Printemps des Poètes.

Mais cette année, compte tenu de l’actualité et du thème national, l’insurrection poétique, il nous a paru nécessaire de donner plus d’ampleur à cette manifestation.

Costanza Solari, du théâtre Micromégas de Ferney, nous a proposé d’accueillir une soirée de lecture de poèmes dans toutes les langues.

Et nous étions donc réunis, le soir du 20 mars, au théâtre Micromégas, pour dire et entendre des insurrections poétiques.

micromegas

C’était beau, juste, parfois touchant, parfois très drôle. Tant les mots des poètes frappent juste.

La particularité de notre région et de notre lycée, la diversité de ses langues, était bien représentée — et c’est d’autant plus important en poésie, où la traduction, si belle soit-elle, ne rend jamais justice à la musique des mots dans leur langue d’origine.

La Section Italienne s’est particulièrement distinguée : ses élèves et leur professeur, Marta Ragusa, on lu de très beaux textes notamment d’Amelia Rosselli et Aldo Palazzeschi.

L’espagnol était également à l’honneur, avec ses poètes qui ont écrit de si belles insurrections (et y ont, parfois, laissé la vie) : Federico Garcia Lorca, Armando Valladares, Cesar Vallejo…

L’allemand a été représenté par une lecture de la « Lorelei » de Heine comparée à celle d’Apollinaire.

Et bien sûr, les poètes français ne manquaient pas : les engagements de Victor Hugo, d’Aragon, de Desnos, de Boris Vian, la rébellion de Rimbaud, les poètes de la négritude, Aimé Césaire ou David Diop… et même l’Eluard des Mains Libres, au programme de Terminale L cette année.

L’auteur-compositeur-interprète Sophie Martin-Hautinguirault a ouvert et accompagné la soirée par des « chansons à textes » — elle assume cette étrange « étiquette » — rappelant le lien étroit entre poésie et musique, entre révolution (même douce) et chanson (faussement légère).

La soirée s’est terminée par un buffet canadien et une envie très décidée de renouveler l’événement l’an prochain, avec encore plus d’élèves, encore plus de langues, encore plus de poèmes.

 

Je termine avec les mots cités en janvier par Jacques Bonnaffé, parrain de cette quinzième édition du Printemps des Poètes : « Si l’on ne crie pas dans le silence, le silence nous anéantira. »

C’est la rentrée…

… et j’en profite pour rappeler que je cherche des rédacteurs (collègues ou élèves, voire parents) pour m’aider à alimenter ce blog. Contactez-moi si vous êtes intéressés.

Nous nous réjouissons d’entamer une nouvelle année scolaire pleine d’actions culturelles.

Au programme :

– plus de partenariats avec les acteurs culturels du Pays de Gex et de Ferney en particulier, qui se sont présentés lors de notre réunion de pré-rentrée. Une très belle initiative à renouveler chaque année !

– des sorties théâtrales avec les élèves. D’ores et déjà prévues : Faust à la Comédie de Genève pour la Section Allemande (l’oeuvre de Goethe est à leur programme cette année) ; Le Trip Rousseau et Tartuffe à L’Esplanade du Lac de Divonne ; Mangez-le si vous voulez à la Comédie de Ferney ; La Putain Respectueuse de Sartre au théâtre des 50 (délocalisé au Micromégas de Ferney) ; Pantagruel au Forum Meyrin ; Des Murs et des fenêtres au Châtelard de Ferney… et sûrement beaucoup d’autres choses.

– un projet de soirées cinéma au lycée, avec Cultures & Cinémas comme partenaire : je vous en dirai plus très bientôt si le projet se concrétise

– et bien d’autres événements prévus, le Concours d’Eloquence, comme chaque année la célébration du Printemps des Poètes, et celle du Tolkien Reading Day le 25 mars.

N’hésitez pas à me proposer vos idées d’actions culturelles.

Sortez. Créez. Bâtissez. Rêvez. Belle année à tous.

Le Printemps des Poètes 2014

Le seizième Printemps des Poètes aura lieu du 8 au 23 mars 2014 et aura pour thème « Au coeur des Arts ».
Son directeur artistique, Jean-Pierre Siméon, l’annonce ainsi :

Si la poésie a toujours eu un lien étroit et naturel avec les arts premiers que sont le chant, la danse et le théâtre, elle est aussi souvent l’arrière-pays, le moteur secret ou le point d’appui de la création dans les arts plastiques, la photographie, la composition musicale, le court-métrage cinématographique, la vidéo, voire le cirque… Nous souhaitons mettre en avant, à la faveur du 16e Printemps des Poètes, le dialogue constant et fertile entre les poètes et leurs « alliés substantiels ». Ni au-dessus ni à côté, la poésie est au cœur de toute aventure artistique.

Ce 16e Printemps des Poètes sera aussi l’occasion de saluer Max Jacob, dont on célèbrera le 70e anniversaire de la disparition au camp de Drancy. Poète précurseur du dadaïsme et du surréalisme, Max Jacob était aussi peintre et ami des peintres : Modigliani, Matisse, Braque, Juan Gris… Il était le filleul de Pablo Picasso.

Comme chaque année, le site web du Printemps des Poètes propose quantité de ressources pour nous aider à organiser des événements ou des activités pédagogiques : poèmes inédits, bibliographies, listes de spectacles…

Si vous voulez organiser un événement, vous pouvez vous inscrire ici. Pour les activités scolaires, consultez en particulier cette page. Pour le secondaire sont proposés en particulier :

  • Le concours Dis-moi un poème et la bibliothèque sonore en ligne avec le groupe des Lettres de l’IGEN et le Cercle Gallimard de l’enseignement. Le concours invite les élèves à enregistrer et faire concourir leur interprétation orale d’un poème à partir d’une sélection. Le lycée y avait participé l’an dernier et obtenu deux lauréats !
  • La Babel heureuse : lecture de poésie non francophone, avec les enseignants de langues, latin, grec classique, les parents polyglottes, etc… Voilà qui me semble idéal pour notre Lycée International !
  • Illustration photographique de poèmes à partir de textes classiques ou contemporains. Là encore, je sais que notre lycée compte de nombreux photographes.
  • Impulser une création artistique collective autour de la collaboration Paul Eluard/Man Ray dans Les mains libres, au programme de Terminale L : mise en voix des poèmes, spectacle de danse, réinterprétation des oeuvres.

Tout cela est très stimulant et j’espère que vous serez nombreux à participer même si pour moi ce sera… à distance !

Le Printemps des Poètes sur France Culture

printemps des poètes

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais moi, j’écoute France Culture. Et je vous jure que ce n’est pas par affectation (j’écoutais France Culture bien avant d’être référent culture…) Simplement, j’ai essayé diverses stations et fini par découvrir qu’aucune, absolument aucune, n’était aussi intéressante que France Culture. Essayez.

En voici une preuve de plus avec les émissions que la station consacre au quinzième Printemps des Poètes, sur le merveilleux thème des « voix du poème » (on ne peut plus radiophonique, il faut l’avouer) :

Le samedi 9 mars, de 21h à 22h, une soirée spéciale de Drôles de Drames en ouverture du Printemps des Poètes, en direct et en public du Studio 105 de la Maison de Radio France, avec Angélique Ionatos, Les Têtes Raides, Guillaume Durieux et le lauréat du Concours Andrée Chedid du poème chanté.

L’émission du 15 mars de L’Atelier du Son de Thomas Baumgartner sera un Cabaret poétique poétique sonore, enregistré en public aussi pour les heureux Parisiens à la suite du direct de Drôles de drames.

Autres émissions poétiques prévues : Le Carnet d’or (samedi 16 mars), Ça rime à quoi (dimanche 17 mars), Pas la peine de crier du 18 au 29 mars.

Peut-être même y entendrez-vous les voix de nos élèves puisque nous avons participé à l’opération « Dis-moi un poème ».

Au lycée, nous prévoyons aussi des diffusions de poèmes par les hauts-parleurs de l’Agora et comme tous les ans, le grand concours de poèmes du Printemps.